Recettes à base de poulet

Riche en protéine, pauvre en matières grasses, de prix accessible, facile à préparer et exempt de tabous ou de questions culturelles qui en empêchent la consommation, le poulet est en conséquence une viande populaire aux quatre coins du monde. La quantité de matières grasses présente dans les différentes parties du poulet est très variable. Ainsi, le filet avec la peau compte 9,25g de matières grasses pour 100g de viande. Le même filet sans la peau seulement 1,24g ! Les cuisses avec la peau sont plus grasses que le filet, environ 12g de M.G. pour 100g de viande. Un autre aspect nutritionnel important est la composition des matières grasses du poulet sans la peau. Le filet ne compte que 0,33g environ de graisse saturée pour 100g, ce qui en fait une source de protéine de grande qualité, pratiquement exempte de matières grasses. La viande de poulet est aussi source de vitamines B et de phosphore. On y trouve également du potassium, du calcium, du magnésium et du cuivre. C’est dans les cuisses que l’on trouve les plus grandes concentrations de riboflavine, de fer et de zinc. La peau du poulet et ses viscères sont des vecteurs assez importants de microorganismes pathogènes comme la salmonelle ou la listéria. Cependant, quelques règles simples permettent d’éviter d’éventuelles intoxications causées par ces bactéries : par exemple, en cuisinant bien ses viandes, en n’utilisant pas les mêmes instruments pour couper le poulet et les autres aliments et en se lavant bien les mains après le contact avec l’animal cru. Il faut aussi éviter de décongeler le poulet en dehors de son emballage d’origine ou de le laisser goutter sur d’autres aliments.

Démarrez l’outil de recherche

Vous voulez faire de la magie avec ce que vous avez déjà à la maison ? Dites-nous ce qui reste dans votre réfrigérateur - nous le transformons immédiatement en recettes inspirantes.

Cuisinez avec le contenu de votre réfrigérateur | Utilisez notre outil de recherche pratique